Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

16 novembre 2017

Devoir de vacances

Côté patch, notre devoir des grandes vacances dernières étaient à rendre pour sa participation à l'expo du week end dernier.

Nous devions réaliser une botte de Père Noël qui serait ensuite mise aux votes des visiteurs.

En manque d'inspiration au départ, j'en ai déjà fait quelques unes, j'ai finalement arrêté mon choix sur deux tissus pour les extérieurs et un pour les intérieurs.

Celui à petites bottes de Noël m'a donné l'envie d'en faire des appliqués sur le tissu à étoiles pour une première face.

Un zigzag machine doré très petit et serré permet de les appliquer.

Seule obligation de ce devoir: utiliser le tissu fourni à volonté.

Pour la mienne, il passera en bandeau en haut de la botte sur les deux faces extérieures et intérieures.

L'autre extérieur sera dans le tissu le plus chargé.

La botte sera doublée avec le quatrième pour pouvoir mettre ce que je veux dedans par la suite si besoin.

Reste à les réunir deux à deux et les quilter:

Juste à temps:

et à l'expo:

Je vous montre bientôt les patchs que j'ai le plus aimé dans les 275 travaux d'aiguilles exposés le week-end dernier mais là il faut que je finisse quelques petites choses pour une autre expo et le temps presse.


13 novembre 2017

Un week end chargé

Le week end était chargé avec deux expos, un salon de broderies, une brocante d'arts créatifs.

La première expo était une de point de croix avec cette broderie qui était vraiment d'actualité en ce samedi matin:

Passage obligé pour ce rendre au salon qui se tient en parrallèle, c'est toujours avec ravissement que je pars à la découverte des dernières réalisations de ce club.

cette année pour nous accueillir, un premier coin fleurs

Beaucoup plus de Hardangers aussi cette année en coussins, pochettes,

mais aussi pour agrémenter des sacs:

En face, c'est la mer, la Bretagne qui sont à l'honneur. Beaucoup de broderies sont encadrées,

d'autres plus loin:

attendent, comme leurs voisines sur la table, la finition idéale laissée à l'imagination des visiteuses qui pouvaient donner leurs idées sur un cahier.

Un côté Noël suivait:

un peu de vie parisienne:

11

et bien sûr un côté bébés enfants:

Un seul regret, le manque de place pour évoluer au tour des broderies à certaines heures.

 

Côté salon, beaucoup de monde aussi et que dire, la tentation était forte.

Quelques livrets Soda stitch  sont revenus avec moi:

Des fils Kreinic très fins que je trouve idéals pour les cartes brodées. Ceux-là sont fluo.

J'ai hâte de voir ce qu'ils donneront brodés.

Des Mill Hill, les minuscules pour mes semis de perles et une Aïda à petits pois en gris soutenu.

Une nouvelle grille de chez Créades que j'admire depuis quelques temps et qui jusqu'ici était restée sur son stand.

Pour finir j'ai retrouvé un dernier fat quart des tissus achetés à Pont l'Abbé et à Morlaix lors des derniers salons pour compléter un futur projet.

Je pense avoir ce qui me faut maintenant.

Dimanche matin, direction le Conquet pour les puces d'arts créatifs.

Arrêt au stand de l'association qui les organise avec l'achat de ce livre et revues sur le patch bien sûr.

Il faut farfouiller (le but des puces) et avec un peu de chance, on tombe sur ce que l'on a envie et mieux encore, besoin (lol). 

Ici des feuilles de papiers, stickers et autres petites choses pour mes travaux du club féminin:

des chutes de tissus aussi, encore des perles, ou plutôt des tubes, des perforateurs de cartonnettes, de papiers, de formes diverses si chers neufs:

sans parler des bobines de fils de coton presque neuves qui font souvent défaut aux travaux d'aiguilles. On en a plein mais c'est bien connu, il manque souvent la bonne couleur.

Depuis quelques temps je reviens à une de mes passions d'adolescence, la broderie traditionnelle. 

J'ai trouvé ces vieux tulles qui se déchirent dès qu'on les touche avec des broderies en perles et paillettes miniatures anciennes. Elles sont à démonter et peut être à nettoyer, qu'importe!

Voilà ceux sont les derniers achats de l'année en salon et puces pour moi.

J'ai trouvé plus d'une chose pour terminer ou continuer mes encours de toutes sortes et compléter mes besoins pour commencer d'autres.

L'hiver peut maintenant s'installer. Je suis prête.

10 novembre 2017

découverte

Pendant les vacances nous avons eu une journée exceptionnelle à mon club de broderie. Pour celles qui voulaient, elle était  consacrée aux cartes brodées.

Une technique qui me rappelle les tableaux à fils sur du contre-plaqué recouvert de feutrine. Je l'avais apprise à l'école en travaux manuels.

C'était l'espace d'un temps devenu à la maison, avec l'aide de mon père, une passion.

Cà l'est toujours pour certains aujourd'hui.

On trouve sur le net de vrais chefs d'oeuvre.

Cette technique simplifié a été reprise à l'aiguille sur des feuilles de papier épaisses pour en faire des cartes.

Du coup nous l'avons expérimenté sur ce support inhabituel.

Après des débuts légèrement laborieux avec les cloches de gauche et des fils qui glissaient beaucoup du chat de l'aiguille,

J'ai trouvé la technique plus que sympathique avec mes fils Kreinik.

L'ensemble me ravit:

Du coup, j'ai commencé une nouvelle avec son entourage aux couleurs de Noël:

Il va falloir que je les monte en carte et que je les embellisse.



© Au gré de mon temps | 2006 | Tous droits réservés