15 septembre 2006 : Tous les messages - Au gre de mon temps, ...

Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

15 septembre 2006

Ca n'arrive qu'à nous...

Après un début de semaine surbookée, le club va reprendre ses activités après la semaine de vacances qui vient. J'ai passé mes matinées aux inscriptions et mes après-midi à faire tout le reste, donc très peu de petites croix

Les vacances sont donc arrivées aussi hier soir après la réunion parents-professeur à l'école. Plus de réveil à faire sonner pendant huit jours, c'est déjà ça.

Et pour commencer les vacances, je commence par vous raconter ce qui nous est arrivé ce matin.

La journée a démarré par les courses au supermarché du coin. Nous sommes parties et avons à priori oublié de fermer la fenêtre de la cuisine. Je parle de cette fenêtre car nous n'avons pas d'autres explications pour la suite des évènements.

Nous voilà de retour les bras chargés et pas de sacs pour vider le coffre. Pendant que je range les surgelés au congel, fifille rentre dans le cellier pour attraper un sac pour rentrer les courses plus vite.

Elle se met tout à coup à hurler en se réfugiant sur le plan de travail, bien haut pour elle. Elle a eu très peur et m'a fait très peur, mais plus grand était le problème auquel nous étions confrontées: il y avait un coq dans le cellier.

Nous avons un petit cellier avec la machine à laver, les étagères remplies de tout et de rien. Avant que je n'aie eu le temps de me demander comment j'allais virer l'intrus, un superbe coq sort en s'oubliant sur le sol et se dirige dignement vers la porte. Ouf!

Les sueurs froides disparaissent et naturellement, la petite ne veut plus aller chercher de sacs dans le cellier. J'en attrape un et elle file à la voiture le remplir, quand j'entends de nouveau un gloussement. Non, c'est pas vrai, il était seul, je venais de vérifier.

Cet âne, enfin, je parle du coq,( vous me suivez toujours) avait entraîné une de ses poules avec lui et celle ci avait élu domicile dans le tambour de ma machine resté ouvert. Super!

Bon, alors là, pas simple. Je ne suis pas une fille de la campagne, moi. Mes animaux familiers se cantonnaient aux chiens et chats. Je suis incapable d'attraper une poule et encore moins de l'approcher dans un milieu confiné.

Surtout que madame avait l'air très bien dans sa nouvelle demeure. Peut être avait-elle peur, peut être était-elle fatiguée? Toujours est-il qu'elle ne bougeait pas, pour peu qu'elle me ponde un oeuf dans la machine à laver. Là, j'étais vraiment dans la M.....

 

Les courses rangées, fifille calmée et dans sa chambre, j'ai attrapé mon balai et essayé de la faire sortir, elle s'est envolée dans le cellier, puis dans le salon se réfugiant derrière un meuble en laissant aussi des excréments derrière elle pour finir par passer par une porte fenêtre à grand coup d'ailes et disparaître dehors.

Un nettoyage  plus tard, on riait toute les deux. DH en rentrant en avait les larmes aux yeux: ça l'a beaucoup fait rire et en plus il m'a demandé: tu n'as pas pris de photo.

Très drôle!!!

On n'oubliera plus de fermer la fenêtre de sitôt et ma fille ne veut toujours pas rentrer dans le cellier.

Voilà, ne riez pas trop de notre mésaventure!



© Au gré de mon temps | 2006-2019 | Tous droits réservés