Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

21 mai 2012

Grosses chaleurs

Pas chez nous en tout cas. Alors autant s'évader vers des cieux beaucoup plus cléments.

Souvenirs de cette pose casse-croûte entre deux plongées du côté de la passe de Tikehau.

C'est côté océan que nous aurons et retournerons plonger pendant cette journée.

 

En sortant sur la droite de la passe, après avoir longé un moment la côte, nous plongeons sur des fonds magnifiques. On se croirait régulièrement dans un aquarium.

Nous avons aussi beaucoup aimé l'entrante de l'après-midi sur le côté droit de la passe.

Voilà pour les plongées à Tikehau. Ce sera pour nous les dernières au Tuamotu.

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [2]
Tags :

26 mars 2012

Parce qu'il...

Parce qu'il fait très beau depuis plusieurs jours chez moi, presque aussi chaud qu'il y a un an quand nous sommes rentrés pour un mois, je vous ramène au soleil, un qui brille beaucoup plus qu'ici, loin de toute agitation métropolitaine, là où l'on vit au gré du temps, au gré du vent....

Nous avons beaucoup plongé à Tikehau pendant notre séjour.

Nous sommes retournés sur le site de la ferme perlière une deuxième fois avec ceux d'entre nous arrivés plus tard pour cause d'impératifs liés à leur travail.

Eux pour voir et nous pour revoir ces êtres majestueux que sont les raies Mantas.

Mais les principaux sites de plongées pour nous se situaient au niveau de la seule passe de l'atoll, la passe de tuheiavai, côté océan le long des motu comme ce jour-là: 

Un relief sous-marin formé de genre de cavités plus ou moins profondes, plutôt perpendiculaires au motu, pas vraiment fermées mais très enclavées pour certaines. Un relief si différent de celui en surface avec les motu très plats presqu'au raz de l'eau.

Là dessous, tout un monde miniature évolue, bien à l'abri, avec des petites bêtes pas plus grandes qu'une main.

De petits canyons font leur apparition par intermittence.

Les autres plongeurs (je parle des niveaux 3 et +) remontent à bord, tous aussi contents de leur explo que nous.

Pour nous, il est temps de retourner vers la pension pour déjeuner. Cet après-midi, c'est repos.

Demain, sortie plongées à la journée avec pause motu le midi.

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [0]
Tags :

05 mars 2012

Le village (suite)

Toujours au village dont nous ferons le tour à plusieurs reprises en vélo quand nous ne pourrons plonger, des moments agréables tout en plat avec une population croisée très souriante et courtoise, plus ouverte au premier abord qu'à Tahiti.

En dehors des bâtiments officiels et quelques structures que l'on voit ailleurs, il y avait cet énorme bâtiment anticyclonique à droite de la photo en construction à l'époque, le plus gros et haut du village à part peut être le clocher d'une église. Fini, il y aura un étage et donne sur trois côtés de rues.

nous avons porté notre curiosité (je sais c'est un vilain défaut...) sur ce qui nous entourait. J'aime regarder les habitations quelque soit l'endroit où je me trouve, que ce soit des fare en bois, en dur, certains anciens, d'autres plus récents.

 

 Et puis nous ne pouvions les râter, régulièrement sur le chemin, ces tas de noix de cocos dont certaines sont empillées avec art, séchant au soleil. 

Le  Coprah est une des grandes sources de revenus des îliens peut être même la principale ici.

Les cocotiers poussent en masse sur ces petis bouts de terre de sable.

L'état de Polynésie d'ailleurs subventionne le coprah de ses îliens.

A l'arrière plan de la photo en-dessous, le monsieur ouvre les coques pour récupérer la noix de coco qui sera par la suite, ouverte, vidée de son eau et mise à sécher sur un lit au soleil comme au premier plan,

ou sur un four spécialement conçu. Ils font partis du paysage polynésien.

Séchant au soleil, la chair blanche perdra une bonne partie de sa teneur en eau,

et pourra enfin être vendue pour être transformer. 

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [0]
Tags :

07 février 2012

Bonjour

Pendant que toute l'europe et même l'Afrique du Nord se gèle sous le froid et la neige, nous nous n'avons toujours pas vu le moindre flocon.

Pire, dimanche après-midi, il y avait 9°d'affiché sur le thermomêtre dans le jardin côté nord et à l'ombre en plus.

A croire que l'on ne fait pas parti de l'Europe, nous les irréductibles gaulois de l'extrême ouest de la France.

Nous nous contentons donc de regarder les gens se geler à la TV...

Oui, je sais, je suis ingrate. Certains aimeraient être à notre place.

Mais là, nous, nous aurions tellement aimés être comme tout le monde au moins le temps d'un week end...

Du coup, retournons dans le Pacifique sud à Tikehau et à vélo je vous prie, pour découvrir le village principal.

En partant de la pension, nous longerons la piste qui devient une route bétonnée un peu avant l'aéroport.

Avant d'arriver au village, la couleur est annoncée. Ici, c'est tri sélectif. Qu'est ce que vous croyez!

Nous longeons des cocoteraies avec ses pensions de famille successives sur une route complètement plate jusqu'à l'entrée du village.

Il y a même un panneau de limitation de vitesse à l'entrée et l'on a croisé plusieurs fois le motoï (le policier) du village pendant notre séjour.

Vous avez peut être repété aussi les lumières de rues avec leur panneau solaire. Vous savez que le soleil ne manque pas ici.

Juste avant d'arriver à la plus grande épicerie, (il y en a une autre beaucoup plus petite à l'autre bout du motu) nous tournerons vers la deuxième et dernière grande rue du village parrallèle à la première ainsi qu'au lagon.

Petit crochet pour aller voir côté lagon, toutes ces roches bizarres et très blanches que l'on remarque de très loin quand on est sur l'eau.

C'est une marina construite sur le lagon, sûrement récente où viennent accoster les plaisantiers de passage ainsi que le Dory qui arrivera ravitailler l'île pendant notre séjour. 

En revenant sur la rue, nous croiserons les églises, les bâtiments comme la mairie, les bureaux de poste et de police.

L'école n'est pas très loin non plus.

et nous nous continuons notre ballade haute en couleurs avec de beaux jardins.

 

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [3]
Tags :

16 janvier 2012

tikehau, côté mer

Vu le froid qui s'installe sur ma Bretagne depuis quelques jours, il est temps de prendre un bon bol de chaleur polynésien.

Nous voilà donc de retour à Tikehau pour la suite de notre visite côté mer.

Il est plus accessible et avenant que celui de Bora-Bora et même que celui de Fakarava que j'ai oublié de vous montrer (oups!). Nous avons le droit à des bandes plus ou moins larges de sable pas vraiment fin, plutôt une sorte de soupe de corail.

Cela dit, on y marche sans problème.

Pas un chat à l'horizon. J'aime beaucoup ce côté seuls au monde.

Enfin seuls, on est quand même tombé nez à nez avec cet endormi qui finit par ouvrir les yeux.

Ici, la roche se découvre et se colore au gré du temps et des intempéries en donnant des reliefs très spéciaux.

14Il y a même un endroit qui me rappelle Punakaiki en Nouvelle Zélande avec des érosions de roches similaires.

En continuant notre tour à vélo, nous retrouverons la civilisation avec cette très belle propriété et ses fare en construction traditionnelle et leurs murs en pandanus tressé.

Puis d'autres fare récents plus modestes certes mais tout en couleurs.

Nous sommes arrivés au bout du motu et une vue sur les suivants qui sont bien nombreux et souvent habités sur cet atoll.

Voilà, la prochaine fois, je vous montre le village et de la vie, plein de vie, nous longerons ses deux rues avec un bonjour au monsieur qui ouvre et entasse les coques de noix de coco, la fête de fin d'année scolaire des enfants du village...

Mais pour l'instant, il fallait rentrer se préparer.

Ce soir-là était prévu un cochon grillé à la pension pour notre dîner-dansant sous la lune.

Vive les vacances!

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [3]
Tags :

12 décembre 2011

Tikehau

 Aujourd'hui je vous amène en ballade sur l'atoll de Tikehau pour un tour d'île, celle du village principal, à vélo bien sûr.

Nous partons de la pension vers l'extrémité la plus proche du motu à l'opposé du village qui est aussi la fin de la piste de l'aéroport de Tikehau. 

Nous longerons cette piste de l'autre côté (au fond de la photo du dessus) au milieu des cocoteraies. Nous sommes dans la partie la moins habitée de l'île, pas de route bétonnée mais la piste est correcte même à vélo. Nous ne croiserons personne sur cette partie de notre visite.

Très peu de maisons (fare) aussi, les quelques rares sont toutes sur pilotis à cause de la montée des eaux fréquentes, j'imagine. ici les îles sont plates au raz de l'eau et la barre de corail très proche.

Nous sommes allés faire nos curieux côté mer aussi.

Mais ce sera pour la prochaine fois!

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [3]
Tags :

21 novembre 2011

Une belle rencontre

Au milieu du lagon, rien à l'horizon que de l'eau à part ce petit motu et sa ferme perlière en ruine.....

et nous,

déjà en action dans des fonds sablonneux peu profonds très impatients de rencontrer de belles raies Mantas.

Elles viennent à cet endroit plutôt trouble du lagon pour se faire nettoyer par d'autres poissons.

Nous partons donc à leur recherche avec un soleil qui joue à cache cache en surface.

Enfin, nous finissons par voir une silhouette qui se rapproche.

Nous avons plongé par deux fois sur ce spot pour admirer leurs évolutions.

et nous scotché au fond en pleine extase, à la photo ma fille et moi très absorbée à côté.

Et en face qui prend des photos et celle-ci en particulier, Marie. Vous vous souvenez, elle m'accompagna dans mon deuxième baptème  et étrenna son appareil pendant le premier.

Comme nous, les raies ne sont jamais seules. Les Remora, petits poissons longs qui se collent sous elles sont toujours en action. Ils profitent en se nourrissant des petits poissons qui viennent manger autour des raies. La nature, toujours la nature....

 

Voilà pour ces belles rencontres à même pas dix mètres de profondeur.

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [3]
Tags :

07 novembre 2011

aujourd'hui, c'est lundi

Alors pour commencer la semaine, j'ai juste envie de vous faire rêver un peu en me souvenant de notre arrivée à Tikehau.

 

Colliers de fleurs autour du cou et deux minutes de 4x4 pour arriver au bout du motu à la pension les pieds dans l'eau que nous avions retenue.

Le temps de distribuer les bungalows alignés face au lagon. A une douzaine de personnes, la pension est presque que pour nous.

et nous voilà à l'assaut de notre home pour les cinq-six jours qui viennent.

Confort beaucoup plus sommaire qu'à Fakarava mais qui ne gâcha en rien notre séjour. J'avoue que j'ai quand même eu beaucoup de mal avec l'eau froide de la douche.

Face à nous, comment résister: le côté plage.

Installation (pour tout le monde),

    petit bain pour les courageux (elle est fraîche),

         apéro au bord de l'eau ( histoire de fêter notre arrivée et ses débuts de vacances très prometteurs),

             dîner ( il faut aussi se sustenter)

                 ... et dodo.

Demain, c'est sortie plongées,  deux pour nous, trois pour les costauds du groupe.

Et la première est réservée aux raies Mantas. Il y en a une qui a déjà les yeux qui brillent rien que d'y penser.

 

 

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [5]
Tags :

13 octobre 2011

Au bout du monde

Je vous avais promis de vous montrer notre dernier voyage sur les îles en juillet. 

Notre dernier choix se porta sur l'atoll de Tikehau à 1h30 de vol de Tahiti à l'extrême nord ouest des Tuamotu.

Mais avant d'y arriver, nous avons croisé l'île de Makatea.

C'est une île haute qui je crois est la seule de Polynésie à être entourée de falaises.

Une île aujourd'hui oubliée, très peu habitée qui connut son heure de gloire avec l'extraction massive de son phosphate dans le passé. 

 

Puis ce fut le tour de l'atoll de Rangiroa.

Nous sommes à environ 350km de Tahiti. C'est le deuxième plus grand lagon du monde avec ses 80km de long et ses 32 de large.

C'est aussi le plus habité des Tuamotu plus de 3200 personnes vivent ici.

Rangiroa veut dire "ciel immense" en puamotu (la langue des tuamotu). Il faut dire que vu d'en haut c'est magnifique.

Les principales passes qui permettent le traffic des bateaux et sur leurs abords, les villages.

et cette photo très spéciale, de l'autre côté de cette passe avec le paquebot et les bateaux sur le lagon dont on voit bien les différences de profondeur et la transparence de l'eau en se rapprochant des motu.

Voilà nous quittons Rangiroa après avoir continuer à longer ces bandes de terre comme posées sur l'eau.

Prochain atoll, juste à deux pas de là (lol), Tikehau beaucoup plus petit mais quand même 26km de longueur de lagon....

Mais c'est pour la prochaine fois.

Posté par Gaëlle pour atoll de Tikehau - Laisser votre commentaire [5]
Tags :