Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

07 avril 2006

mes accessoires (suite)

Mes boites en plastique.

Il y a plus de huit ans maintenant, j'ai opté pour le rangement de mes fils DMC, un roulé sur cartonnettes qui sont rangées dans des grandes boites compartimentées en plastique transparent.

Par la suite, j'ai trouvé en Bretagne, des modèles plus petits, bien pratique pour mes en-cours.

Des petites boites que je traîne partout. Elles sont pratiquent, passent partout.

De plus, un des compartiments est plus large. J'en profite pour glisser mon coupe fils, mes aiguilles, etc...

Mon petit coussin pour aiguilles,

En fait, j'en ai plusieurs. Mais celui- ci est le dernier que j'ai réalisé : exercice pour les débutantes de la section Point de croix de mon bourg que j'avais lancé, il y a quelques années.

Une valisette en tissu.

Pour mes déplacements : pour mettre tout mon bardas, très pratique pour aller au club, à la plage, chez le médecin, bref partout. Mais, Je vous rassure, je ne l'ai pas sous mon lit la nuit.

Voilà, j'ai fait,  je pense, le tour de mes petites affaires. Quelques petites choses indispensables qui sûrement s'étofferont dans l'avenir!!!!


06 avril 2006

mes accessoires

Je vous montre une autre partie de mes indispensables :

Les aiguilles:

Les miennes  sont toujours à bout rond, je ne sais pas faire du point de croix ou du point - compté avec des aiguilles pointues. J'utilise les tailles 24 - 26 suivant la toile à broder.

Pour les perles Mill Hill, j'utilise des longues aiguilles, tellement fines que je les enfile avec un passe- fils.

Mon Clover (du moins, moi, je l'appelle comme cela: c'est écrit dessus).

C'est mon dernier achat. Vous savez cette petite chose avec des encoches tranchantes, qui permet de couper les fils sans ciseaux. J'avais un voyage en avion à faire à l'autre bout de la Terre, pour rejoindre mon DH, et pas le droit d'amener des ciseaux en cabine. Difficile de broder sans.

 Mon, ou plutôt, mes cercles à broder.

Je fais partie de ces brodeuses qui ont appris à manier leur aiguille sur une toile tendue, mais pas trop, par un cercle à broder.

J'en ai trois en bois , dont un depuis l'âge de douze ans quand j'ai appris la broderie classique avec maman. Il est vieux et ne sert plus très bien, mais je répugne à le jeter. Les autres ont été achetés au fil du temps.

Il y a deux ans, maintenant, je les ai lâchement remplacés par le modernisme. L'achat d'un cercle en fer  rose et un peu plus tard un autre vert à serrage rapide. Car, je l'avoue, je travaille toujours  au moins deux ouvrages en simultané : ma parade pour casser la lassitude des projets de longue haleine quand je commence à saturer.

 A l'époque, on en trouvait au compte goutte dans les rares salons de l'ouest de la Françe. Aujourd'hui, on en trouve même à la mercerie à Papeete, et Dieu sait qu'ils n'ont quasiment rien ici pour satisfaire une brodeuse comme moi.

04 avril 2006

un jardin magnifique

Aujourd'hui, un peu d'éxotisme.

Je vais vous parler d'un jardin magnifique de l'Océan Indien.

Sur l'île Maurice : un jardin comme seul les tropiques peuvent engendrer.

Le jardin des Pamplemousses.

Il est arrivé jusqu'à nous, grâce à l'amour fou d'un botaniste, Pierre Poivre qui l'instaura dans un ancien domaine ayant appartenu au gouverneur Mahé de la Bourdonnais.

Il se situe au-dessus de Port Louis, la capitale, vers l'intérieur de l'île.

 

Après avoir franchi le portail somptueux, nous avons découvert ceci:

Des arbres plus que centenaires

 

des fleurs d'une beauté époustouflante, bien que certaines dangereuses.

Plusieurs bassins remplis de nénuphars, dont celui -ci.  

Il faisait une chaleur écrasante, mais nous sommes ressortis de là, légers, émerveillés.

Posté par Gaëlle pour Ile Maurice - Laisser votre commentaire [5]
Tags :

03 avril 2006

le Boutis

0

J'ai commencé, il y a quinze jours, l'apprentissage du boutis.

Il est vrai que,  jusqu'à présent , je ne m'étais jamais arrétée sur cette sorte de broderie qui me paraissait très fastidieuse.

Une broderie superbe, très provençale,  mais aux antipodes de celle pratiquées en Bretagne, qui m'avait donc fait réver que sur quelques livres et revues feuilletés à l'occasion.

Je vous montre, d'abord,  quelques merveilles qui ne sont pas de moi (hélas), mais de la dame passionnée qui nous l'apprend.

Quand à moi, je suis encore bien loin de tout cela, mais j'y arrive à petits pas.

Je finis de broder le contour de mon dessin au point arrière et avant.

Cette semaine,  je passe au bourrage.

J'ai hâte de voir du relief sur mon travail. De plus, ce sera plus net sur la prochaine photo.

 A bientôt pour la suite de ma petite réalisation.      

31 mars 2006

mes fils DMC

J'ai appris le cartonnage, il y a quelques années.

Pour ne pas perdre la main, je réalise à l'occasion une boite.

Quand j'ai commencé la déco du salon de ma maison en Bretagne, il y a quelques années déjà, je me suis faite une boite pour mes fils DMC avec lesquels je brode le plus souvent: une grande boite réalisée dans le même tissu que celui de mes rideaux, plaids de canapés, abat jour, etc....

Cinq tiroirs pour tous mes fils DMC rangés dans leurs boites plastiques que j'avais déjà.

Le sixième étant pour ma petite réserve de fils.

Un couvercle ouvrant par-dessus,  sur deux compartiments pour mettre mes boites à perles Mill Hill d'un coté, et mon échéancier voir quelques grilles de l'autre.

A la même époque, j'avais demandé à mon DH qui fréquentait une section bois à l'amicale laîque de mon village, de me faire un coffre.

Je l'ai capitonné toujours dans le même tissu. Il est devenu  "ma malle aux trésors" : kits,  grilles,  boites de bandes à broder,  linges à broder,  petites toiles à broder , mes en-cours,  fils spéciaux,  etc....

Il  me reste que les  livres de broderies qui sont rangés ailleurs et une bonne partie de mes toiles qui me prennent une demi armoire.

Et oui, je me suis étalée.


30 mars 2006

Mes bébés ont 21 ans aujourd'hui

Et oui,  je suis devenue maman pour la première fois, de jumeaux, le 30 Mars 1985.

Le temps passe si vite. Ce n'était pas hier mais en y pensant, ce n'est pas si lointain non plus. Mes souvenirs sont encore très présents et pourtant cela fait vingt et une années.

 

Ils sont beaux!

Ils ont grandi et ont eu une petite soeur l'année de leur onze ans.

  

La photo est prise dans les jardins de l'hotel Merville sur l'île Maurice en plein Océan Indien, en mai 1998. C'est ma photo préférée.

Et bientôt, j'espère recevoir des photos d'eux du haut de leur 21ans, nous ne serons pas là pour souffler les bougies non plus.

La vie n'est pas toujours comme on le souhaiterait.

Posté par Gaëlle pour A la maison - Laisser votre commentaire [7]
Tags :

29 mars 2006

Tahiti que j'aime

Hourra!!

Enfin, la rue est terminée.

Il faut que je vous situe d'abord mon monde : 4 servitudes (rue pour nous) formant deux U côte à côte et la dernière finissant sur un stop qui rattrape la route principale, parrallèle au lagon.

Petite douceur, en arrivant au stop : vue imprenable sur le lagon. Difficile de ne pas le marquer!

en1t

Avant notre arrivée en novembre dernier, mon mari m'avait déjà annoncé qu'ils étaient en train de faire la rue. Cela faisait déjà quelques temps que les travaux duraient d'après la proprio mais que tout cela  allait être bientôt terminé. Bientôt terminé : décidément, nous n'avons pas la même notion du temps.

Après deux mois supplémentaires de bruits, de réveils brutaux à coup de machines infernales qui font vibrer le sol dès 6h30 du matin mais qui, une demi heure plus tard font déjà la pose, le balai incessant des camions pour terminer la servitude 1 (celle du stop: ..... vous suivez?) toute belle, fraîchement goudronnée, ils sont enfin!!!  arrivés au tassement final de ce qui allait être notre rue.

Super, ils allaient goudronner...

Et bien NON ! que Nenni.

C'était leur cadeau de Noël :plus de nids de poule!! Vous savez ces trous sur une piste, ceux que vous évitez: un coup de volant à droite, un coup à gauche, je passe au-dessus ou dedans. Ceci à chaque fois que vous devez sortir ou rentrer de chez vous. Super en 4x4, mais nous, on a oublié d'en acheter un. Et je ne vous parle pas des jours de pluie...

Merci Père Noêl.

Après ces faux espoirs, pause congé annuel ! les machines pour goudronner sont parties et ne sont revenues que ... fin de la semaine dernière : 3 mois plus tard.

Il faut dire qu'entre temps, nous avions appris que le propriétaire d'une des 4 servitudes s'était mis enfin d'accord avec la mairie. Donc les travaux de terrassements de sa servitude avaient débuté et que tout serait bitumé en même temps. Pas demain quoi!

la troisième servitude ne sera pas faite. Ce sont quasiment des chemins privés. Pour pouvoir en arriver au goudron, il fallait qu'ils deviennent publiques et pour cela ils doivent répondre à certaines normes (largeurs, accès, etc...), d'où refus, voir conflits avec certains propriétaires terriens qui ne veulent pas lâcher du terrain.

Bon, je ne vous fait plus languir, regardez:

    

Elle est magnifique, n'est ce pas!!!

Je voudrais quand même tirer mon chapeau à ces hommes qui bossaient sous plus de 31°.

Et pour ceux qui ont le regard bien aiguisé, ils nous ont mis des dos-d'âne, tous les 30m en gros, pour casser la vitesse: 3 à 4 par servitude.

Quand on sait que pour en avoir un en face de l'école municipale de notre Bourg, en métropole (bon d'accord, il fait le double de longueur de ceux - ci), il a fallu 1 an de palabres avec la mairie et 6 mois de plus pour le réaliser, ici, je leur tire mon chapeau.

Décidément nous ne vivons pas sur la même planète.

Ma Summer Celtic

Voilà, une autre photo pour l'avancée de ma Celtic Chrismas,

Vous voyez , contrairement à ce que disent les mauvaises langues, autour de moi, je ne passe pas tout mon temps à l'ordi, je brode aussi.


28 mars 2006

J'avais oublié de cocher une case dans la configuration de mon blog. Et oui, pas toujours simple à manoeuvrer le blog. Donc, Victoire; j'ai fini par avoir accès à tous vos messages en direct ( merci Corinne29 de m'avoir dit que tu m'avais laissé un message : je n'aurai pas réagi sans cela).

Ouah! tous ces messages, c'est super!

pour vos remarques, vos reflexions, pour votre contribution à faire vivre ce blog.

C'est vrai que sans commentaires un blog n' en est pas vraiment un.

En tout cas, pour moi, c'est motivant. Même si, au départ, c'est surtout pour mon plaisir perso que j'ai commencé sa création. 

Je suis une assez grande bavarde bien que timide, si! si!  Pour celles qui me connaissent : ne riez pas trop fort, SVP.

J'ai tellement de choses à dire (à écrire plutôt), à vous montrer. Je me fais violence pour ne pas mettre plusieurs articles le même jour: un peu tous les jours, c'est bien aussi.

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [3]

27 mars 2006

ciseaux et compagnie

Mes paires de ciseaux se résument à deux pour l'instant, mais c'est vrai que depuis quelque temps, je zioute une ou deux paires qui me plairaient de rajouter aux miennes.

Ma préférée est habillée d'un petit biscornu.

C'est Domi qui nous avait orienté vers la réalisation des biscornus au club dont je faisais partie en Bretagne. J'ai mis longtemps à me décider: trop de projet à terminer. Mais, après avoir cherché mes ciseaux pour la énième fois, ils sont petits et se glissent partout, j'ai fini par en réalisé un. Au moins maintenant, ils sont repérables.

Il est beau, non !!!!

Et comme j'étais partie dans des petites réalisations, j'ai trouvé qu'il fallait un petit quelque chose pour loger ces ciseaux qui me suivent quasiment partout dans mes déplacements.

J'ai réalisé un gabarit papier et reporté la dimension de la toile sur un logiciel de point croix. Je me suis amusée à placer des petites figures après avoir fait un petit liseret fantaisie tout autour.

l'ensemble est réalisé sur une silkweaver avec ses petits reflets rosés foncés et des points brillants en argent incrustés dans le tissu( pas discernable sur la photo).

Quant aux fils, j'ai utilisé du perlé DMC ( contour), du fils Marion et du Six strands sweet.

Pour terminer le biscornu, j'ai resserré le centre de chaque côté par un Treasure en forme de tulique de chez Mill Hill. Quant à la pochette, je l'ai doublée d'un tissu pour patch.

Je pense qu'un de ces jours, je me ferai une trousse de voyage pour fils et accessoires en tissus assortis. Il me reste assez de toile pour cela. Mais pour l'instant, je reste sage et je vais terminer plusieurs de mes en-cours.