Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

29 mars 2006

Tahiti que j'aime

Hourra!!

Enfin, la rue est terminée.

Il faut que je vous situe d'abord mon monde : 4 servitudes (rue pour nous) formant deux U côte à côte et la dernière finissant sur un stop qui rattrape la route principale, parrallèle au lagon.

Petite douceur, en arrivant au stop : vue imprenable sur le lagon. Difficile de ne pas le marquer!

en1t

Avant notre arrivée en novembre dernier, mon mari m'avait déjà annoncé qu'ils étaient en train de faire la rue. Cela faisait déjà quelques temps que les travaux duraient d'après la proprio mais que tout cela  allait être bientôt terminé. Bientôt terminé : décidément, nous n'avons pas la même notion du temps.

Après deux mois supplémentaires de bruits, de réveils brutaux à coup de machines infernales qui font vibrer le sol dès 6h30 du matin mais qui, une demi heure plus tard font déjà la pose, le balai incessant des camions pour terminer la servitude 1 (celle du stop: ..... vous suivez?) toute belle, fraîchement goudronnée, ils sont enfin!!!  arrivés au tassement final de ce qui allait être notre rue.

Super, ils allaient goudronner...

Et bien NON ! que Nenni.

C'était leur cadeau de Noël :plus de nids de poule!! Vous savez ces trous sur une piste, ceux que vous évitez: un coup de volant à droite, un coup à gauche, je passe au-dessus ou dedans. Ceci à chaque fois que vous devez sortir ou rentrer de chez vous. Super en 4x4, mais nous, on a oublié d'en acheter un. Et je ne vous parle pas des jours de pluie...

Merci Père Noêl.

Après ces faux espoirs, pause congé annuel ! les machines pour goudronner sont parties et ne sont revenues que ... fin de la semaine dernière : 3 mois plus tard.

Il faut dire qu'entre temps, nous avions appris que le propriétaire d'une des 4 servitudes s'était mis enfin d'accord avec la mairie. Donc les travaux de terrassements de sa servitude avaient débuté et que tout serait bitumé en même temps. Pas demain quoi!

la troisième servitude ne sera pas faite. Ce sont quasiment des chemins privés. Pour pouvoir en arriver au goudron, il fallait qu'ils deviennent publiques et pour cela ils doivent répondre à certaines normes (largeurs, accès, etc...), d'où refus, voir conflits avec certains propriétaires terriens qui ne veulent pas lâcher du terrain.

Bon, je ne vous fait plus languir, regardez:

    

Elle est magnifique, n'est ce pas!!!

Je voudrais quand même tirer mon chapeau à ces hommes qui bossaient sous plus de 31°.

Et pour ceux qui ont le regard bien aiguisé, ils nous ont mis des dos-d'âne, tous les 30m en gros, pour casser la vitesse: 3 à 4 par servitude.

Quand on sait que pour en avoir un en face de l'école municipale de notre Bourg, en métropole (bon d'accord, il fait le double de longueur de ceux - ci), il a fallu 1 an de palabres avec la mairie et 6 mois de plus pour le réaliser, ici, je leur tire mon chapeau.

Décidément nous ne vivons pas sur la même planète.


Ma Summer Celtic

Voilà, une autre photo pour l'avancée de ma Celtic Chrismas,

Vous voyez , contrairement à ce que disent les mauvaises langues, autour de moi, je ne passe pas tout mon temps à l'ordi, je brode aussi.


28 mars 2006

J'avais oublié de cocher une case dans la configuration de mon blog. Et oui, pas toujours simple à manoeuvrer le blog. Donc, Victoire; j'ai fini par avoir accès à tous vos messages en direct ( merci Corinne29 de m'avoir dit que tu m'avais laissé un message : je n'aurai pas réagi sans cela).

Ouah! tous ces messages, c'est super!

pour vos remarques, vos reflexions, pour votre contribution à faire vivre ce blog.

C'est vrai que sans commentaires un blog n' en est pas vraiment un.

En tout cas, pour moi, c'est motivant. Même si, au départ, c'est surtout pour mon plaisir perso que j'ai commencé sa création. 

Je suis une assez grande bavarde bien que timide, si! si!  Pour celles qui me connaissent : ne riez pas trop fort, SVP.

J'ai tellement de choses à dire (à écrire plutôt), à vous montrer. Je me fais violence pour ne pas mettre plusieurs articles le même jour: un peu tous les jours, c'est bien aussi.

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [3]

27 mars 2006

ciseaux et compagnie

Mes paires de ciseaux se résument à deux pour l'instant, mais c'est vrai que depuis quelque temps, je zioute une ou deux paires qui me plairaient de rajouter aux miennes.

Ma préférée est habillée d'un petit biscornu.

C'est Domi qui nous avait orienté vers la réalisation des biscornus au club dont je faisais partie en Bretagne. J'ai mis longtemps à me décider: trop de projet à terminer. Mais, après avoir cherché mes ciseaux pour la énième fois, ils sont petits et se glissent partout, j'ai fini par en réalisé un. Au moins maintenant, ils sont repérables.

Il est beau, non !!!!

Et comme j'étais partie dans des petites réalisations, j'ai trouvé qu'il fallait un petit quelque chose pour loger ces ciseaux qui me suivent quasiment partout dans mes déplacements.

J'ai réalisé un gabarit papier et reporté la dimension de la toile sur un logiciel de point croix. Je me suis amusée à placer des petites figures après avoir fait un petit liseret fantaisie tout autour.

l'ensemble est réalisé sur une silkweaver avec ses petits reflets rosés foncés et des points brillants en argent incrustés dans le tissu( pas discernable sur la photo).

Quant aux fils, j'ai utilisé du perlé DMC ( contour), du fils Marion et du Six strands sweet.

Pour terminer le biscornu, j'ai resserré le centre de chaque côté par un Treasure en forme de tulique de chez Mill Hill. Quant à la pochette, je l'ai doublée d'un tissu pour patch.

Je pense qu'un de ces jours, je me ferai une trousse de voyage pour fils et accessoires en tissus assortis. Il me reste assez de toile pour cela. Mais pour l'instant, je reste sage et je vais terminer plusieurs de mes en-cours.

25 mars 2006

Bon anniversaire Papa

fetes12

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de mon Papa. annivpapy

Mon vieux Papa, ça l'a fait rire  quand je lui est dit ça au téléphone.

Et oui, cette année, il ne soufflera pas les bougies de son gâteau d'anniversaire avec nous : 17 000 km nous séparant.

9 Il vient d'avoir 72 ans, il ne change plus beaucoup physiquement . fetes12Ce n'est que quand arrive son anniversaire que je me rends compte que le temps passe pour lui aussi

9

Il vit dans sa Bretagne Natale avec ma Mère, et oui, ces deux là sont mariés depuis...., on ne compte plus les années....  mais ça doit faire 44 ans cette année. Ouah!!!J'espère que cela m'arrivera aussi.

Encore de très gros bisous. 

fetes11

         

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [2]

24 mars 2006

le marché de Papeete (suite)

En dehors sous les arcades, un côté du marché est réservé aux tressages de couronnes de taille, de tête en fleurs. On les utilise beaucoup ici.

Un spectacle haut en couleurs, en odeurs. c'est un travail splendide et une dextérité manuelle de ces dames hors pair.

Sous les arcades suivantes des travaux d'aiguilles vendus en parures de lits, de table, des paréos s'exposent.

ainsi que des ukulélés (guitares tahitienne), des perles noires en vrac ou montées ...

A l'étage, s'étend une mezzanine autour d'une des nefs du marché, avec des allées étroites et pleines de petites échoppes remplies d'objets en tout genre, paréos, coquillages, vêtements, objets en bois, en pierre, des bijoux en nacre, perles noires...

De quoi remplir tous ses yeux et faire éclater la CB (lol).

Voilà, j'espère que cela vous a plu. Quant à moi, je pense que j'y retournerai souvent .

23 mars 2006

le Marché de Tahiti

Je vous ai donné un petit aperçu de ce qu'était les halles Malgaches à la Réunion. Comme je vis sur l'île de Tahiti, je vous montre maintenant le marché (les halles) de Papeete. 

Le Marché ouvre ses portes à 5h 30 du matin et c'est à cette heure très matinale qu'il est plein de bruits, de monde, de mouvements.

Nous, nous avons oublié de nous lever (lol).

Il est donc plus de 10h quand nous arrivons.

Chance, les allées sont quasiment désertes. Nous pourrons donc approcher à loisirs les étales.

Celles à poissons sont presque vides voir fermées à cette heure- ci, mais les odeurs, elles sont toujours là.

Une deuxième nef se partage toujours entre les fruits et légumes, les fleurs et arts polynésiens.

       

21 mars 2006

Cetic summer

 

Voilà mon avancée,

je brode d'abord les points en fils dorés et je remplis par la suite le reste des couleurs, ce qui me donne une impression d'avancée plus rapide.

Les tons sont superbes, j'aime le mélange de ces couleurs. Elles rendent la toile lumineuse.

J'arrête de vous en parler. Je sais, je suis irrécupérable.

20 mars 2006

un jour de rentrée

Aujourd'hui, l'école a repris.

Après 3 semaines de vacances et de baignades régulières au lagon,

Une certaine routine a repris. C'est un peu déprimant.

Dur, de se réveiller de nouveau avec la sonnerie du réveil!

Allez, ouste dans la voiture, ma fille  avec un " je veux pas aller à l'école ". Je m'en doute!

Et moi, en route pour le club de Points de Croix, j'ai plutôt le sourire.

Revoir les copines, après tout ce temps, on a sûrement un tas de choses à ce dire....

C'est promis, demain, je vous parle de ma "Celtic summer".

 

17 mars 2006

les broderies venant de Madagascar

Après les broderies de Cilaos, je vais vous montrer un autre genre de broderie que l'on trouvait dans les bas (de l'île), bien plus abordable venant tout droit de Madagascar, sur les marchés bien sûr, mais un endroit, en priorité, pour remplir tous ses yeux: les halles malgaches.

C'est en franchissant les portes des halles  que l'on découvrait des allées débordantes de broderies : des nappes, des chemins de tables, des sacs à pain, des napperons.... Sans oublier tous les objets en bois : boites scupltéees, lampes, chaises, plateaux, tables, maquettes.Des pierres aussi, des T-shirt....

Un vrai paradis pour toutes celles qui aiment. 

Je suis allée très souvent dans ces halles, pour le plaisir des yeux et j'avoue celui d'acheter. On a qu'une vie. Mais je m'égare, revenons à nos broderies.

Toutes brodés à la main, de fils de coton, de soies aux milles couleurs, Il y en a partout sur les étales, en hauteur dans les allées.

De belles broderies traditionnelles aux points lancés, passé plat, passé empiétant, broderie Richelieu comme nous les connaissons en Europe mais aussi des broderies traditionnelles de Madagascar( petits personnages  sur fond de scènes de vie). Beaucoup ne font apparaître aucune différence entre l'envers et l'endroit de la broderie .