Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

24 mars 2006

le marché de Papeete (suite)

En dehors sous les arcades, un côté du marché est réservé aux tressages de couronnes de taille, de tête en fleurs. On les utilise beaucoup ici.

Un spectacle haut en couleurs, en odeurs. c'est un travail splendide et une dextérité manuelle de ces dames hors pair.

Sous les arcades suivantes des travaux d'aiguilles vendus en parures de lits, de table, des paréos s'exposent.

ainsi que des ukulélés (guitares tahitienne), des perles noires en vrac ou montées ...

A l'étage, s'étend une mezzanine autour d'une des nefs du marché, avec des allées étroites et pleines de petites échoppes remplies d'objets en tout genre, paréos, coquillages, vêtements, objets en bois, en pierre, des bijoux en nacre, perles noires...

De quoi remplir tous ses yeux et faire éclater la CB (lol).

Voilà, j'espère que cela vous a plu. Quant à moi, je pense que j'y retournerai souvent .


23 mars 2006

le Marché de Tahiti

Je vous ai donné un petit aperçu de ce qu'était les halles Malgaches à la Réunion. Comme je vis sur l'île de Tahiti, je vous montre maintenant le marché (les halles) de Papeete. 

Le Marché ouvre ses portes à 5h 30 du matin et c'est à cette heure très matinale qu'il est plein de bruits, de monde, de mouvements.

Nous, nous avons oublié de nous lever (lol).

Il est donc plus de 10h quand nous arrivons.

Chance, les allées sont quasiment désertes. Nous pourrons donc approcher à loisirs les étales.

Celles à poissons sont presque vides voir fermées à cette heure- ci, mais les odeurs, elles sont toujours là.

Une deuxième nef se partage toujours entre les fruits et légumes, les fleurs et arts polynésiens.

       

21 mars 2006

Cetic summer

 

Voilà mon avancée,

je brode d'abord les points en fils dorés et je remplis par la suite le reste des couleurs, ce qui me donne une impression d'avancée plus rapide.

Les tons sont superbes, j'aime le mélange de ces couleurs. Elles rendent la toile lumineuse.

J'arrête de vous en parler. Je sais, je suis irrécupérable.

20 mars 2006

un jour de rentrée

Aujourd'hui, l'école a repris.

Après 3 semaines de vacances et de baignades régulières au lagon,

Une certaine routine a repris. C'est un peu déprimant.

Dur, de se réveiller de nouveau avec la sonnerie du réveil!

Allez, ouste dans la voiture, ma fille  avec un " je veux pas aller à l'école ". Je m'en doute!

Et moi, en route pour le club de Points de Croix, j'ai plutôt le sourire.

Revoir les copines, après tout ce temps, on a sûrement un tas de choses à ce dire....

C'est promis, demain, je vous parle de ma "Celtic summer".

 

17 mars 2006

les broderies venant de Madagascar

Après les broderies de Cilaos, je vais vous montrer un autre genre de broderie que l'on trouvait dans les bas (de l'île), bien plus abordable venant tout droit de Madagascar, sur les marchés bien sûr, mais un endroit, en priorité, pour remplir tous ses yeux: les halles malgaches.

C'est en franchissant les portes des halles  que l'on découvrait des allées débordantes de broderies : des nappes, des chemins de tables, des sacs à pain, des napperons.... Sans oublier tous les objets en bois : boites scupltéees, lampes, chaises, plateaux, tables, maquettes.Des pierres aussi, des T-shirt....

Un vrai paradis pour toutes celles qui aiment. 

Je suis allée très souvent dans ces halles, pour le plaisir des yeux et j'avoue celui d'acheter. On a qu'une vie. Mais je m'égare, revenons à nos broderies.

Toutes brodés à la main, de fils de coton, de soies aux milles couleurs, Il y en a partout sur les étales, en hauteur dans les allées.

De belles broderies traditionnelles aux points lancés, passé plat, passé empiétant, broderie Richelieu comme nous les connaissons en Europe mais aussi des broderies traditionnelles de Madagascar( petits personnages  sur fond de scènes de vie). Beaucoup ne font apparaître aucune différence entre l'envers et l'endroit de la broderie .

16 mars 2006

les Jours de Cilaos

Je vais vous parler des différentes broderies que j'ai pu admirer et acheter sur l’île de la Réunion.

Les fameux "Jours de Cilaos" tout d'abord qui sont nés dans un cirque perdu dans la montagne Réunionnaise. Il paraît bien loin des bas de l'île quand on empreinte l'unique route en lacets avec ses tunnels à même la roche, avec ses ravins profonds, ses paysages, somptueux, ses encarts....

Et enfin, la vue sur le Cirque à vous couper le souffle qui se dévoile à la sortie d'un dernier tunnel .

Douce civilisation que l'on retrouve au bout du chemin après plusieurs heures de voiture  et ... d'arrêts pour admirer ces paysages grandioses  hors du temps où l'on se sent  si peu de chose...

Cilaos, ville avec ses lacs, sa tranquilité, ses températures clémentes, loin des chaleurs parfois suffoquantes des bas, surplombée par le fameux piton des Neiges, sommet le plus haut de l'île et de l'océan Indien .

C'est dans ce cirque qu'est réalisée une broderie à jours "dite de Cilaos".

A travers des générations de brodeuses, elle a acquis une renommée mondiale. Sa technique est très bien expliquée dans ce beau livre.

Je m'étais adonnée un peu à cette technique à cette époque après son achat.

Et comme j'ai visité  ce village, plusieurs fois j'ai aussi ramené plusieurs de leurs broderies : travail très fin réalisé par des mains patientes et pleines de talent .

15 mars 2006

Celtic Summer

Hier soir, j'ai retrouvé mes chères croix délaissées cause construction blog depuis deux jours.  Je vous montre tout d'abord mon travail avant reprise.

ce sera une version en jaune et vert contrairement à l'original en vert et bleu.

J'ai Laissé le choix des couleurs à ma mère, c'est pour son anniversaire en juin.

Je remercie Thalie pour sa conversion qui est superbe et qui va influencer la réalisation de la mienne.Allez voir son site, il est magnifique.

0J'ai choisi une toile Aîda du 7pts/cm gris chiné. Comme cette Celtic ira rejoindre la Celtic Chrismas offerte à Noël 2004, j'ai gardé la même toile et je ne broderai pas non plus la frise tout au tour. Mais je n'en suis pas là encore.

Dans quelques temps, je vous montrerai de nouveau sa progression.

14 mars 2006

ma vie lointaine

Je dois d’abord vous dire que mes jours sont vos nuits.

J'ai quitté ces dix dernières années ma Bretagne natale pour deux séjours en outre-mer:

carte1D'abord quatre années sur l'île de la Réunion où, il faut le dire, malgré le changement de vie radicale( climat, mentalité, façon de vivre), j'ai passé de très belles années sur une île magnifique. Ce séjour fut une révélation sur le fait de vouloir repartir vivre ailleurs si l'occasion s'offrait à nous un jour. 

 Cinq ans plus tard, nous voilà en route de nouveau mais pour la Polynésie Française cette fois-là, et plus exactement pour Tahiti.

Je suis donc à 11 heures et à la fin du mois douze heures de décalage horaire par apport à la métropole( la France comme on l'appelle ici): changement d'heure d'été en métropole oblige.

Et puis, comme je brode depuis un certain nombre d'années et que j'ai amené dans mon déménagement de quoi m'occuper pendant de nombreuses années( oups!), je vous montrerais tout cela au fur et à mesure.

Il m'a fallu faire un choix au moment de déménager, j'ai laissé dans mon garde meuble un certain nombre de mes ouvrages finis. Aujourd'hui avec ce blog, je regrette de ne pouvoir vous les montrer.

Je vous laisse car pendant ce temps-là, ma "Celtic Summer" n'avance pas: cadeau d'anniversaire pour ma mère en juin.

13 mars 2006

Bienvenue

 

Il y a des choses qui demandent toujours un temps de réflexion et qui, dès qu'elles sont enclenchées vous laissent comme un goût de regret de ne pas les avoir entreprises plutôt.

Ce fut le cas pour ce blog. Enfin, ça y est. Il est né.

Je vous parlerai donc de point de croix : mon point de croix celui qui naît après avoir croisé une grille, un magazine, un kit, dans une exposition, un magasin, sur le web, de sentir glisser le fils à travers la toile, de voir se former ce, pourquoi je n'arrive pas à lâcher ma toile, finir les derniers points avec excitation, la laver, la repasser, l'habiller ou l'encadrer pour l'exposer, l'offrir ou tout simplement la garder( et oui, il y en a que l'on arrive pas à donner).

Me rejeter aussitôt sur un des nombreux modèles que j’ai entassé parce qu'ils sont tous plus beaux les uns des autres et qu'il faut bien l'avouer, un jour sûrement, j'arriverai à les faire tous.

Je vous ferai partager un peu de notre quotidien, la découverte de la Polynésie, de ses paysages qui laissent rêveurs et peut être quelques pays de la zone pacifique. On peut toujours rêver, Nouvelle Zélande, Hawaii ( un rêve de petite fille), et soyons fous, les Etats Unis.

Ma foi, il y a de quoi, ce côté-ci de la terre aussi.

Et enfin, comme j'ai passé quatre années en Océan Indien,il y a quelques années, je vous montrerai si j'ai encore du temps quelques beaux endroits de l'île de la Réunion et de Maurice.

Je vous souhaite donc de passer un agréable moment en ma compagnie et n'hésitez pas à laisser un message. Cela fait toujours plaisir.

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [3]