Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

19 avril 2010

Me re voilà!

Les vacances sont finies. Une certaine routine va reprendre ses droits pour un peu plus de deux mois et après place aux grandes vacances.

Revenons à aujourd'hui en ce lundi matin. La miss est retournée au collège pour la fin de son troisième trimestre, et moi je reprends mon aiguille, mes activités.

Beaucoup autour de nous active leurs préparatifs pour leur retour en métropole. Bientôt, les premiers départs vont se faire sentir et nous nous restons. C'est un peu démoralisant quand on a un entourage agréable de le voir s'évanouir mais la vie est ainsi faite ici.

Et puis il fait beaucoup plus beau qu'il y a un mois et la chaleur écrasante semble s'alléger de jour en jour. Il est temps.

A vous qui étiez en vacances ou en congé et qui reprenez aujourd'hui:


13 avril 2010

Hiva Oa (la suite)

Ce que j'ai fait :

Une petite randonnée à pied et à cheval avec ma classe sur 12 km. En partant de l'aéroport jusqu'à Atuona. Dans un premier temps, j'accompagnais le cheval jusqu'à un super point de vue où l'on pouvait apercevoir la baie de Atuona et une autre l'île au fond.

Après ce fut la descente jusqu'à la route où j'ai pu monter Paipou (le cheval) 2 fois plus de temps que les autres car j'avais déjà fais de l'équitation et je passais en dernier. En arrivant dans la ville, nous descendîmes jusqu'à la mer pour un petit galop.

Nous avons eu le droit aussi à un concours de pêche où je me suis amusée avec d'autres élèves et des cannes en bambou. Il faut être très patient pour pêcher. Bilan: 4 poissons très petits, et moi rien.

Une visite d'une partie d'un Marae sur le site de Taa oa

avec des explications sur ce qui se passait dans ce genre d'endroits autrefois, genre sacrifices humains.

Si vous aviez 13 ans et que vous étiez marquisienne, vous seriez peut-être interne au collège d'Atuona et vous dormiriez ici:

Plus tard, je vous montrerais le reste de mon séjour à Nuku Hiva car se sont mes derniers jours de vacances.

Merci de m'avoir lu et posté un commentaire.

bisous

10 avril 2010

Hiva Oa

Ce que j'ai vu:

Après avoir visité le village principale d'Atuona par un jeu de piste le premier jour,

Nous avons vu la "Maison du Jouir" du peintre Paul Gauguin. Je n'aime pas trop ses tableaux, mais bon...

Quand on monte sur les hauteurs du village au cimetière on trouve sa tombe, une autre aussi de quelqu'un de très connu, la tombe du chanteur Jacques Brel.

Il y a un espace qui lui était dédié au village. On y retrouve sa vie en photos ainsi que son avion " Jojo" restauré.

Il a écrit une chanson : les Marquises avec cet extrait que vous connaissez peut-être

"Veux-tu que je te dise,

Gémir n'est pas de mise.... Aux Marquises" .

Dans le port de Atuona, un concours de pêche était organisé. Dès le retour des bateaux, les poissons furent regroupés pour la pesée.

L'un était énorme et faisait 77kg pour 2m de long. Quand aux autres ils avaient des couleurs magnifiques et des formes un peu bizarres.

Charlotte1

03 avril 2010

Mon voyage aux Marquises

Et oui, pendant les vacances, c'est moi Charlotte qui pique le blog à maman pour vous parler de mon voyage aux îles Marquises avec ma classe. 9 jours sur deux îles magnifiques: Hiva Oa et Nuku Hiva.

Nous sommes donc partis de bonne heure. Pour la plupart des élèves dans la classe, c'est la première fois qu'ils prennaient un avion, qu'ils quittaient leur île, qu'il laissaient leurs parents derrière eux. Moi, c'était la première fois que je quittais mes parents depuis que l'on vit à Tahiti.

Il faut à l'avion plus de 3 heures pour aller de Tahiti à Nuku hiva. Nous avons survolé les Tuamotu.

Après 1h40 d'escale à Nuku Hiva, nous sommes repartis vers Hiva Oa (1837 habitants). Encore 40 minutes de vol pour un atterisage juste au dessous des nuages car, l'aéroport de Hiva Oa se trouve à 1000 mètres d'altitude.

Les Marquisiens nous ont accueilli avec des couronnes de fleurs et c'est avec le seul truck de l'île que nous rejoignâmes le village principal Atuona (1600 habitants) et l'internat St Anne où nous allions dormir.

Afin de nous mettre dans l'ambiance, un super repas marquisien était préparé pour nous avec une purée de uru( kaaku), poisson cru et riz.

Je vous raconte la suite bientôt.

29 mars 2010

Devinez?

Aujourd'hui commence trois semaines de vacances.

Ici, c'est une période normalement belle ( je parle de météo) où nous pouvons profiter des douceurs polynésiennes, plage, plongées, ...

N'oublions pas non plus quelques activités manuelles, certaines genre tableaux de sables, sont déjà programmées par ma fille. Elle souhaite vous montrer sur ce blog un peu de son voyage aux îles Marquises en février dernier.

Pour l'instant, place à une


25 mars 2010

76 et 25

Non, ce n'est pas pour une addition,

                   

c'est juste l'âge que mon père a aujourd"hui.

Ce sera le quart de siècle que mes jumeaux atteindront la semaine prochaine.

Des anniversaires en cascades qui me sont chers et qui rappelle à chacun hélas que le temps passe.

 

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [4]

23 mars 2010

fini

La suite de mon plaid avec cette nouvelle avancée.

Le doudou se retrouve beaucoup plus souligné avec son point arrière (n'est ce pas Corinne), le voilà donc terminé.

Et parce que je voulais finir le quart de cette grille, je me suis lancée dans les fleurs, la verdure, tout ce que j'avais laissé de côté pour broder les personnages.

J'aime beaucoup le résultat.

22 mars 2010

Pastel, volcans et tissu

Commençons cette semaine avec ma dernière pastel pour saluer cette île d'Hawaii où nous avons pu revoir une éruption avec ses coulées de lave.

Que dire de ces éruptions quand elles ne sont pas explosives voir cataclysmiques, c'est à ce jour ce que j'ai vu de plus beau sur Terre avec à chaque fois autant de fascination.

Surtout si vous avez la chance d'être suffisamment près ou d'avoir des vents favorables pour entendre le bruit que fait le magma quand il sort des entrailles de la terre.

Ce ne fût pas le cas à Hawaii, les risques de glissements de terrain nous ont maintenu à bonne distance, sans vent.

Par contre à partir de mars 1998, sur le site du Piton de la Fournaise, le volcan actif de l'Ile de la Réunion, nous avons régulièrement fait le trajet (même s'il faisait vraiment froid là-haut), pour voir cela:

 Spectacle oh combien inoubliable que ce long et sensationnel réveil après bien des années de sommeil, que cette lave jaillissant d'une longue faille en fontaines successives que nous avions pu admirer dès l'ouverture du site au public. Nous fîmes plusieurs expéditions sur les bords et plus tard dans l'enclos pour admirer ce phénomène de nuit comme de jour.

Souvenirs aussi au petit matin de ce jour où un tremblement de terre occasionna sous nos yeux une nouvelle coulée. Notre frayeur passée, nous avions pu comme tout à chacun sur le site nous approcher de très près de cette lave qui en s'écoulant, déjà refroidissait en surface ce qui ne diminuait en rien la chaleur intenable qu'elle dégageait.

Si les photographes professionnels de l'île immortalisaient leurs éruptions sur papier glacé, les hawaiiens eux, ont eu l'idée de les imprimer sur tissu.

Je l'ai trouvé à Hilo dans un grand magasin de tissus où l'on ne sait même plus quoi acheter, tellement il y a du choix.

18 mars 2010

Midsummer's dream

Après-midi cousette pour cette nouvelle avancée de mon panneau aux nombreux appliqués.

J'en étais arrivée à appliquer à la machine toute la verdure en place.

Une fois finie, je me suis tournée vers le cygne.

 

L'oeil, les perles sur le plumage seront pour plus tard. 

Il me restait les dernières bases, celles des nénuphars à découper et coudre:

15 mars 2010

Et le temps passe

Cela fait déjà quatre ans que je me suis lancée dans le monde des blogs.

Quatre années et un peu plus de 630 posts plus tard, je voulais vous remercier toutes et tous pour m'avoir suivi régulièrement.

Que de chemin parcouru, d'heures passées à préparer tous ses posts, de commentaires reçus qui m'ont permis de rester en contact avec mon monde, sans oublier ces nouveaux horizons qui se sont ouverts à moi.

Une aventure à grande échelle sans bouger de mon écran qui laisse place aux rêves, à l'imagination mais aussi et surtout à la réalité de vies insoupçonnées parfois aux antipodes de celle que j'ai vécu, que je vis, même si certaines similitudes comme nos travaux d'aiguilles nous donnent quelques points communs.

Je souhaite aussi remercier en particulier et malgré la distance, celles qui m'ont suivi tout au long de cette aventure par leurs commentaires.

Elles sont au nombre de trois et pas deux (après recomptage de Doux Epoux) à sortir du lot et brodeuses de surcroît. Elles recevront donc un petit colis.

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [5]