Au gre de mon temps, ... - Page 100 - Au gre de mon temps, ...

Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

17 avril 2007

Pas de petites croix

En ce moment, je suis dans les montages de films des magnétoscopes. Tous ceux qui traînent sur cassettes qui se sont empilés depuis les douze dernières années. Il y a du boulot.

Donc, j'ai mis entre parenthèses les petites croix, surtout que j'attends ma partie d'un RR qui commence à se faire appeler Désiré. Désiré, c'est aussi le nom de la poste . Mais bon, il vient de Belgique alors ça prend sûrement un plus de temps.

En attendant, j'ai continué mon vanity en pandanus hier. Vous vous souvenez celui que j'avais revêtu de tissu à l'intérieur:

Une petite photo:

Ah, pardon, ça c'est le côté galère de la chose. C'est vrai que c'est plus joli l'autre côté, celui qui ressemble à quelque chose:

Bientôt, je pourrais y glisser mes en-cours de broderie et comme vous pouvez vous en douter, il va être bien vite garni.

Posté par Gaëlle pour Pandanus - Laisser votre commentaire [5]
Tags :

12 avril 2007

Un peu de sable

Pour changer des petites croix que j'ai oublié de reprendre cette semaine. Je me suis amusée à commencer un autre tableau. Et, je me suis laissée emportée,  je viens tout juste de finir:

Une vahine dans un  beau paysage. J'ai encore à m'améliorer mais je progresse et tant que je m'amuse!!

10 avril 2007

la vallée de te Faaiti

Randonnée ce week end, pour perdre quelques grammes avant l'arrivée des chocolats de Pâques.

Nous voilà donc partis au coeur de l'île de Tahiti pour une randonnée familiale. Du moins, elle aurait dû en être. C'était sans compter l'oubli de l'entretien des chemins dans les hauts du parc territorial qui nous a obligé à prendre des allures de parcours du combattant plus d'une fois.

Un Marae devait clôturer notre rando, lui aussi complètement enseveli sous la végétation. Grand Dommage.

Cela dit, nous voici partis, de quatre à cinquante ans, marcher à travers la forêt, les rivières pour cinq heures de randonnée.

 

Et oui, c'est nous. Nos voisins qui nous accompagnés ont pris des photos. Merci Stéphane!

Pas facile de marcher dans le lit des rivières. Mais après une bonne heure de progression, nous voilà arrivés à la première vasque où nous ferons une pose baignade bien méritée.

Après cette pose vivifiante et ensoleillée, on repart:

 

Chute d'eau au détour du chemin et toujours passages de rivières.

Nous voici arrivés à la vasque qui nous accueillera pour le déjeuner et qui sera par la même occasion le point final de la rando pour les plus fatigués (devinez qui?).

Nouvelle pose-bain aussi.

Bien plus profonde que la précédente, cette vasque regorgeait de chevrettes, petite crevettes. 

Pour les plus téméraires, l'occasion d'une demi heure de marche supplémentaire est donnée toute en montée pour atteindre une autre cascade et le fameux Marae, celui dont je vous parlais plus haut.

Le temps passe à la pluie comme souvent en montagne ici, et nous mangeons plus ou moins abrités sous les arbres.

Voilà il est temps de reprendre le chemin inverse pour un retour vers le soleil et la civilisation dans la vallée principale où des familles se sont installées depuis notre  passage matinal, dont à cet endroit quelque peu insolite pour nous, le lit de la rivière..

Nous retournerons dans cette grande vallée, maintenant qu'ils ont refait la route gravillonnée qui n'était qu'une piste devenue quasi impraticable pour des véhicules autres que des 4x4.

06 avril 2007

 

Juste pour vous souhaiter en ce jour férié ici, qu'est le vendredi saint, des joyeuses fêtes de Pâques. Passez un bon week end et ne mangez pas trop de chocolat!

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [4]

05 avril 2007

Une passion

Comme plusieurs d'entre vous ont déjà montré leur première broderie, je puis vous montrer la plus vieille que j'ai avec moi, ici. Je l'ai brodée pour ma fille quand elle est née, des petits points entre les biberons. Une fois encadrée, elle a rejoint le mur de sa chambre. Malgré le temps , elle a toujours été au même endroit, au dessus de son lit. Pour moi, ce fût avec cette broderie  qu'est venue la passion du point compté. C'est sur celle-là que j'ai osé acheter et poser mes premières perles Mill-Hill. Même le texte a été modifié, à ma sauce, habitude que j'ai gardé depuis.

Il s'agit d'une lavender and Lace que j'ai acheté dans un magasin sur l'île de la Réunion. Quand je vous parle de magasin, c'était plutôt une case créole en bois avec un jardinet devant. Elle était dédié à la vente de points de croix, de tissus pour le patch, de perles, de fils, de toiles, d'accessoires en tout genre, de beaux tissus en coton( le tissu de ma boite à couture vient de là), une vraie caverne d'Ali Baba.

Un magasin comme j'en ai jamais retrouvé nulle part jusqu'à ce jour. Des étagères remplies à ne plus savoir que regarder, que choisir. Des points de croix couvraient les murs en hauteur. C'était la grande passion de la propriétaire qui se refusait à les vendre. Elle, qui à l'époque se déplaçait déjà dans les salons en Europe pour se tenir au courant des nouveautés et nous les faire partager.

On y trouvait à acheter, des kits, des fiches de tout genre et de créateurs d'horizons différents, des mensuels aussi. J'ai donc découvert et acheté mes premiers mag Stoney Creek, des fiches, des livres et kits,  Leisures Art, lavender et Lace, des Dimensions et Paula Vauglam, Rouge et Rhin, etc. J'ai fait aussi mes premiers patch et matelassage.

Je n'ai jamais pris de photos. Dommage, j'aurais pu vous montrer, mais à l'époque photographier un magasin! C'est vrai qu'internet nous arriva à la maison qu'en 1999 et le monde des blogs n'existait pas encore.

Je me souviendrais toujours de ce magasin magnifique, son ambiance très cosy, aux multiples charmes, des murs et planchers en bois, de l'odeur si particulière.

Je me demande s'il existe toujours aujourd'hui.

Et puisque mon état d'âme traîne plutôt du côté de l'océan Indien ce soir, un petit coucou à Sandrine sur son île de Mayotte.


03 avril 2007

Je prends la relève

Avec un peu de retard,  pour ce questionnaire: "si j'étais" :

- une couleur : bleu

- un animal : un chat ( chartreux)

- un métier : J'ai déjà eu un métier que j'ai beaucoup aimé. Alors mon rêve serait de tenir un magasin de souvenirs-brocante dans une petite station balnéaire.

- un vêtement : un pull en angora.

- un siècle : le mien.

- un point fort : mon caractère.

- un point faible : trop gentille.

- une fleur : un lis.

- une voiture : une superbe, très puissante.

- un alcool : un muscat blanc de Rivesaltes

- une paire de chaussures : bottines en cuir noir à talons mi hauts.

- un pays : Ecosse, Irlande,et ma Bretagne( pas un pays mais c'est chez moi).

- une pierre précieuse : le diamant

- un bijou : un collier de perles (blanches ou noires).

- un acteur : Harrisson Ford

- une actrice: Merryl Streep

- un film: Sur le pont de Madisson

- une chanson :  a wonderful live ( de je ne sais plus qui).

- un dessin animé : Cendrillon

- un prénom féminin: Gwendoline

- un prénom masculin: Arthur

- un aliment : la crème glacée ( péché mignon, trop mignon)

- un bonbon : caramel mou entouré de sucre glace.

- un chocolat : le chocolat noir aux amandes.

- un tatouage : à la limite, un petit motif en filet en guise de chaîne de pied.

- une arme : un balai pour chasser les margouillas, les cafards ici.

Voilà pour moi et s'il reste quelqu'un, quelqu'une qui veut y répondre à son tour!

Posté par Gaëlle - Laisser votre commentaire [5]

02 avril 2007

Le mois d'avril est là

Et la rentré scolaire aussi. Balayées les trois semaines de vacances, terminées les longues soirées à "surfer", "forumer", "blogger". Il faut de nouveau se lever tôt. Remarquez la semaine de reprise va être courte, vendredi prochain est Vendredi Saint , un vendredi férié et chômé ici, donc week end de quatre jours car lundi de Pâques aussi.

Revenons à aujourd'hui, fifille à l'école, maman au club et DH au boulot. Une vie normale, quoi!

Puisque vous m'avez demandé des nouvelles de la santé de DH. Il a passé la dernière semaine durement. Bonjour les vacances. C'était bien la dengue.  Deux jours complètement HS sans force, le reste de la semaine il s'est traîné avec des hauts et des bas en finissant vendredi dernier par l'apparition de plaques rouges démangeantes. C'est la confirmation de la Dengue et c'est aussi annonciateur de sa fin.C'est très rare de voir DH malade. Dur, dur, de le voir dans cet état. Mais bon, dans le fond, il a bien réagi par apport à certain.

 

Remarquez, il a plu quasiment toute la semaine donc cela n'a pas changé grand chose à nos vacances. Moi, après avoir fini deux de mes encours,( là je m'épate), j'ai juste commencé mon futur panier en pandanus, un genre de valisette pour mettre mes encours de broderie, bien profond, parce qu'il y en a un certain nombre!!!!

J'aurais dû débuter ma session aujourd'hui, mais.... mon binome à l'atelier de point de croix n'est pas là. Je vais aller surveiller ces dames et faire juste une apparition au pandanus pour quelques explications de départ.

En attendant, je vous montre ma préparation. Pas d' intérieur en pandanus mais en tissu cette fois-ci. L'est pas zoli mon tissu des îles!

J'ai un peu procédé comme pour une boite en carton pour l'habiller avant de glisser le moule dedans. Il me restera à glisser ou coller le fond avant les coutures.

Car l'extérieur sera en pandanus tressé en diagonale mais avec de vraies explications cette fois-ci.

 

Posté par Gaëlle pour Pandanus - Laisser votre commentaire [6]
Tags :

30 mars 2007

Derniers jours du mois

Et aujourd'hui, pas le moindre car il y a 22 ans, je mettais au monde mes jumeaux.

Des bébés de 2kg 700 et 2kg 470 après 7 mois et une semaine de grossesse. L'on me les présenta sept heures après leur naissance, dans leur couveuse de verre. Ma grossesse et ma césarienne m'avait laissée très affaiblie, je restais les regarder de mon lit, sans un mot, sans trop pouvoir bouger.Je crois qu'à ce moment là, je me suis rendue compte, malgré la souffrance physique du mot bonheur, un moment magique, l'impression d'être importante tout à coup, responsable de ces deux petits êtres que rien ne dissociait. Je me souviens leurs minuscules mains. Ils dormaient à points fermés, si petits, si beaux, si fragiles, si parfaits. Mes bébés.

Je me souviens entre autre, de la fierté de mon père qui venait de devenir grand-père. Une fierté qu'il montrait, lui si peu expressif dans ces sentiments, habituellement. Il allait les regarder derrière la vitre des couveuses à l'étage au dessous en clamant à qui voulait l'entendre dans la clinique. Oui, ceux sont des jumeaux, mes petits-fils. Lui qui aurait tant voulu qu'ils naissent le même jour que lui. Lui aussi, qui avait toujours eu un travail pesant et qui brillait trop souvent par son absence dans mon enfance qui fût des plus heureuse, cela dit en passant. Lui  que je regardais tout à coup différemment, comme un père, comme mon père. C'est à cette époque que nous avons commencé à nous parler vraiment. 

Les jumeaux sont devenus des petits garçons plein de vie, très éveillés. L'adjectif est faible. Ceux qui les ont connu enfants, ne riez pas trop fort.

Ils se sont tranformés en ados plus calmes, rebelles à leur heure. Période pas toujours aisée dans les rapports parents-jeunes.

Et enfin en hommes.Les années passent si vite. Aujourd'hui, tous deux travaillent, ils ont un chez eux, l'un est en plein déménagement ce week end. L'un est amoureux depuis quelques mois, l'autre plus.

Je n'ai pas encore la joie d'être mamy. L'un des deux me demandait l'autre jour si j'étais pressée, et bien, non!

Comment en profiter à 17 000 km de distance. Donc, ils peuvent bien attendre quelques années encore. Mais, je pense que je serai contente le jour où l'on me l'annoncera.

Cela dit, mes bébés à moi ont bien grandi et aujourd'hui, ils prennent un an de plus.

mes garçons, que cette année à venir soit pleine de promesses et de bonheur.

Posté par Gaëlle pour A la maison - Laisser votre commentaire [9]
Tags :

27 mars 2007

les coeurs - fin

Voilà les deux derniers sont terminés.

Bride de venise, croix de malte...., très agréable à broder.

le dernier: celui qui m'a gavé léger,  des Y, du point d'esprit et .... Bref, je l'ai un peu brodé à ma sauce, celui-là. Oups!

J'espère qu' Hélène ne m'en voudra pas. Allez voir ce qu'elle fait, le détour vaut le coup d'oeil, ici.  Merci pour tout.

Et la photo finale:

Il mérite le couvercle d'une boite et je compte reprendre le motif en partie pour le tour extérieur de cette même boite. Donc pas vraiment fini le Hardanger.

26 mars 2007

Des petites nouvelles

C'est la dernière semaine de vacances et DH est au lit avec de la fièvre. Espérons que ce soit pas la dengue qui sévit dans le quartier depuis une quinzaine.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, la dengue est une infection véhiculée par piqûre d'une espèce de moustique et qui vous entraîne dans un genre de grippe et souvent en plus grave. En plus de la fièvre bien forte, on peut voir apparaître une éruption cutanée, des douleurs musculaires, voir des  saignements en cas de dengue hémorragique... Un dur, très dur moment à passer  pour beaucoup. Lorsque vous l'avez eu une fois, vous êtes tranquille. Bien qu'il ne reste plus que trois autres sortes de dengues à éviter, tout dépend du moustique.

On a beau faire attention à ne pas laisser de l'eau stagnante dans le jardin( foyer préféré des moustiques), il a plu tous les soirs de la semaine dernière avec tonnerre et éclairs toujours aussi impressionnants.

Hier les nuages ne nous ont pas quitté de la journée. Un temps à moustiques, et ici, dieu sait qu'il y en a.

Cela dit nous avons des petits nouveaux dans le quartier.

 

C'est la période des poussins. Nous avons deux cocottes qui se baladent de jardin en jardin avec leur dizaine de poussins qui paillent. Ben, Même pas peur!!!

Fifille a suivi un stage de théâtre bilingue (français-anglais) la semaine dernière et nous avons eu le droit à la petite représentation du dernier jour. Sympa, jusqu'à leur accent:

 

 

Qu'en a moi, j'ai fini mon Hardanger( je vous montre demain) et je retourne à ma

Et juste après, j'appelle mon papa, il a eu un an de plus aujourd'hui.



© Au gré de mon temps | 2006-2018 | Tous droits réservés