Au gre de mon temps, ...

Un peu de ma vie bretonne, mes passions, mes envies en broderies, cartonnage, patch, mon jardin...

09 octobre 2017

début du mois d'octobre

chantier3

Nous avons eu quelques journées de notre été indien en octobre. Bien sur maintenant les températures chutent le matin et le soir et les week-end, surtout, sont pluvieux mais cela nous a permis de monter un bout de mur avec des palissades.

Je suis donc, accompagnée régulièrement de Dh, partie dans le béton, le ciment pour faire le soubassement, puis monter les briques de ce mur.

Vous avez sans doute repéré ces poteaux anthracites le long des briques en hauteur. Il a fallu les noyer dans deux hauteurs de briques, les vents côté mer sont rudes à cet endroit.

Le tout monté et séchant, il était temps de se tourner vers les arbres les plus vieux du jardin:

Nous avions décider de retirer l'un d'entre eux( celui de gauche sur la photo), il n'a jamais vraiment grossi, trop serré pensait-on entre ces voisins.

Si lui était mièvre, sa souche, elle, était de bonne taille:

1

De plus, on s'est rendu compte qu'il se décomposait à grande vitesse de l'intérieur.

Du coup, on s'est tourné vers le second (en premier plan sur la photo du haut).

Nous savions qu'il était creux, des oiseaux nichant au fil des ans à l'intérieur, peut être est-il temps pour lui aussi de l'abattre. Quelques grandes branches secondaires coupées, rien n'empéchait de le faire tomber de toute sa hauteur en une seule fois.

La tronçonneuse rentre comme dans du beurre, il est complètement spongieux ou presque:

Mais là la souche est bien plus forte, un cratère de deux mètres autour sur un de hauteur, tronçonneuse et mini pelle à l'appui, seront nécessaire pour en venir à bout. Ouf, reste quelques énormes racines secondaires qui courent sous la pelouse, on verra par la suite. Ceux sont des arbres qui drageonnent facilement donc je pense qu'il faudra les retirer aussi.

Du coup on se pose des questions sur le dernier, le plus gros, est-il dans le même état que les deux autres car aussi vieux. Lui par contre ferait des dégâts sur la rue ou sur les murs de clotûre s'il tombait un jour et quitte à refaire cette portion de jardin,...

 mais bon revenons à notre palissade avec quelques finitions plus tard montées provisoirement:

  

Restent le mur à sécher suivront les joints de silicone et on attendra les premières tempêtes pour voir comment le tout se comporte.

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [2]
Tags :

21 juin 2017

festival de fleurs

Nous avons eu de très belles journées pleine de soleil aux températures bien chaudes pour nous accompagner vers l'été.

Et oui, c'est aujourd'hui qu'il commence!

Une promenade au jardin s'impose. 

Le jardin est à son apogée en couleurs et en fleurs mais surtout la verdure est encore très lumineuse.


Les roses ont mis du temps à fleurir cette année,

les premiers bourgeons ont été brûlés par les tempêtes tardives.

mais dans l'ensemble peu de dégâts, juste un peu de retard.

9

Avec le temps j'aime de plus en plus les roses, même si elles restent à mes yeux bien trop éphémères.

On termine avec ce rosier liane qui ne nous fleurit qu'une fois par an mais quand il se couvre de fleurs ce n'est pas en demi mesure.

Je l'avais planté côté jardin à l'abri d'éléagnus qui lui a permis de supporter les deux derniers hivers. De plus, j'avais passer deux branches prometteuses à travers la palissage où elles seraient plus à l'abri.

Mais là, elles ont tellement progressé cette année qu'il a fallu poser de quoi les soutenir.

Voilà pour une bonne partie des fleurs du moment, la prochaine fois se sera un petit tour au potager, à la serre.

Ce soir, c'est la fête de la musique, vous n'avez pas oublier!

 

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [2]
Tags :

25 mai 2017

Le jardin

Il fait plus chaud en ce moment, le jardin continue à s'embellir au fil des jours.

Les fleurs de printemps sont toujours là avec les arbustes de saison.

Retour en arrière sur celles de notre vieux Magnolias dont on a pu profiter longuement cette année.

Déplacé il y a plus d'un an, il nous avait fait trois fleurs à la fin de l'hiver suivant.

Je pensais l'avoir perdu mais non, cette année, elles étaient bien là.

Les feuilles ont suivi. Je pense qu'il a trouvé sa place.

Les Rhododendrons et Azalées ont pris la relève:

Certains très fleuris, d'autres moins productifs ont préféré faire rapidement leurs pousses en abondance.

Maintenant c'est autour des Weigelias d'être au rendez-vous:

2

Ces arbustes qui font des tonnes de fleurs adorent la terre de chez nous. Ils sont toujours splendides à leur floraison donc on en profite pleinement.

Certaines plantes plus à l'ombre sont encore timides:

3

Alors que les mêmes plus au soleil dans d'autres parties du jardin sont pleinement épanouies.

La plupart s'étale au gré de la place qu'elles trouvent.

les premières roses sont arrivées dernièrement.

Soleil et chaleur sont prévus dans les prochains jours.

Beaucoup sont en train de s'ouvrir.

S'il ne pleut pas, on va pouvoir en profiter un bon moment.

En tout cas le relais est assuré.

 Je vous souhaite un

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [2]
Tags :

23 mars 2017

C'est le printemps

Timidement, le jardin sort d'un hiver froid et aux fortes tempêtes en vent de plus en plus tardives.

Entre les petites vivaces comme les marguerites du cap qui n'ont pas résisté au froid de l'hiver et beaucoup de plantes qui avaient débourré et se retrouvent avec leurs bourgeons soit disparus soit cramés, les fleurs de saisons sont pourtant bien présentes voir prometteuses.

Ah la nature!

Quelques unes plus protégées, épargnées sont en pleine, voir en fin de floraison et donne la touche de couleur qui me manque dans le jardin par endroit.

Je revois ma copie pour l'hiver prochain.

Les hortensias très prometteurs:

Certains arbustes sont en fleurs,

ou s'ouvrent de jour en jour comme l'oranger du Mexique de droite au-dessus.

Du rose mauve avec les géraniums vivaces qui l'année dernière m'avaient boudé le début de printemps mais qui sont cette année en floraison, comme quoi!

Pour finir en beauté, le plus résistant, le plus exposé et qui ne bronche jamais et me donne une multitude de petites fleurs.

Voilà les mauvaises herbes vont attendre, le jardin aussi.

J'ai chuté sur de la boue la semaine dernière. Des bleus, mon coccyx fêlé, ça fait encore très mal.

Repos, repos et repos, m'a dit la médecin. Aïe, ça va être très dur de l'écouter.

C'est ma période favorite au jardin et il y a tant à faire.

 

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [4]
Tags :

01 novembre 2016

L'automne

C'est le plus beau début d'automne que nous avons eu depuis notre retour des îles, déjà cinq ans.

Une belle période pleine de soleil aux après-midi presque chaudes même si la température redescend très vite en début de soirée.

Le jardin est toujours très beau même si les couleurs changent peu à peu.

Mais les roses remontent en masse depuis une semaine.

D'autres fleurs sont toujours là,

changeant de couleur au fils des saisons

C'est vraiment très agréable surtout pendant cette période de vacances.

Espérons que cela dure.

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [0]
Tags :

02 octobre 2016

Coucou

Me revoilà après une belle escapade dans le sud ouest.

Nous avons retrouvé notre aber, sous un ciel très bleu. 

Puisque j'ai réussi à photographier cet habitant du coin, les autres (phoques) trop rapides, ne se sont pas laissés prendre en photos.

Il vit près de chez nous depuis quelques années maintenant et il n'est pas rare de le voir voler au-dessus du jardin mais on le retrouve souvent côté mer.

En parlant de jardin, il y a de la mauvaise herbe partout et plus qu'à se baisser pour nettoyer. Tout se mérite!

D'un autre côté, les récoltes ont été agréables, voir même surprenantes.

Je n'avais jamais fait pousser des tomates cerise, cocktail qu'en plein air avec les aléas du temps et j'étais déjà contente du résultat le plus souvent.

Je ne m'étais jamais rendu compte à quel point un plant peut donner et là sous tunnel, on ne comptait même plus les fruits sur les grappes pour certaines variétés longues comme le bras.

L'année prochaine je mettrais plus aux tomates grappes.

Dans du compost maison que j'ai laissé dans une bassine dans la serre, sont apparus six plants dont je n'ai vu la variété que quand les fruits sont arrivés. L'un était un grappe et m'a donné de beaux fruits.

Pas trop mal pour une première année!

Dehors, le dernier potimarron s'est détaché.

Il a rejoint les autres depuis longtemps dans le congélateur coupés en morceaux pour les futures soupes de l'hiver. C'est la première fois que je me lançais dans cette aventure et je croyais que la récolte serait bien plus tardive, d'automne plutôt que de mi-fin d'été.

Les artichauts sont eux aussi une découverte et là aussi je suis contente du résultat bien que les rejets que j'ai mis en terre cette année ne donneront que l'année prochaine m'a t'on dit, donc va falloir attendre.

Moi qui les adore, qui sait l'année prochaine on risque d'en manger plus (lol).

Pour finir avec mes nouveaux essais de cultures, un plant de cornichons s'est révélé facile à cultiver et de bonne récolte au grand ravissement de ma fille qui s'en est occupée tout l'été.

Voilà ce premier été dans la serre est quasiment terminé. Les dernières tomates finissent de murir.

Les fraisiers remontent mais on les mange au fur et à mesure de nos passages.

L'automne est là avec ses soirées fraîches qui reviennent.

Hier il faisait si beau que j'ai commencé le nettoyage de mes parterres de fleurs régulièrement accompagnée de papillons toujours aussi magnifiques.

Le week end s'est envolé comme notre escapade.

J'espère qu'il va faire beau cette semaine, j'ai comme qui dirait pas mal de travail au jardin.

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [1]
Tags :

04 septembre 2016

Rétrospective

 

On me demande de temps à autre ce que je fais à passer autant d'heures dans mon jardin.

Et je réponds mon jardin. Pas que du jardinage mais des travaux.

Nous avons décidé en 2014 de retirer la haie de Thuyas longue de 60m qui protégeait des vents du Nord et d'Est la maison et une partie du jardin.

2006 en plein jeunesse une partie de cette haie

En 2012 et 14 vieillissante

Elle devenait trop grande, trop haute, les racines dangereuses et s'est beaucoup abimée avec le temps et les tempêtes.

Bien sur nous savions qu'il nous restait derrière à finir de remonter une quarantaine de mètres de murs de pierres de taille en granit.

Nous avions auparavant déjà relevé cent autres, mètre après mètre, au fils des années avec des montages de fortune, vérins, barre à mines, à la force des bras, un travail épuisant mais intéressant...

En 2002 les thuyas

A l'époque, un seul artisan avait fini par se déplacer pour un devis nous demandant une fortune que nous n'avions pas pour un tel travail.

Nous avions alors pris notre courage à deux mains et remonté tant bien que mal toutes ces pierres pour en arriver partout ou presque à ça:

Donc il y a deux ans, en septembre, DH s'est offert un nouveau jouet, une tronçonneuse et nous avons commencé à évacuer les branches côté voisin pour évaluer le travail à accomplir.

 et là nous avions cette fois-ci la possibilité de nous servir sur toute la longueur des troncs comme soutien pour nous aider à bouger les pierres, un gage de moindre fatigue vu notre "grand âge" (lol).

Semaine après semaine, mètre après mètre:

 l'hiver et le printemps passa:

Le mur remonta :

Deux pierres fûrent mises de côté pour monter une petite table de jardin et croyez-moi ce ne fût pas les plus dures à bouger et à superposer vu le volume et le poids de certaines.

Restait les troncs à déterrer.

 

Le mur en l'état passa l'hiver suivant sous la pluie pour se stabiliser complètement mais ne m'empécha pas l'installation partielle de mes petites plantes, boutures.

Aujourd'hui, les joints et le dessus sont terminés.

Une palissade en bois au-dessus vient s'ajouter au fils du temps mètre par mètre, commun accord avec le voisin qui voulait lui aussi plus d'intimité malgré les tailles de nos jardins.

D'autres plantes ont rejoint cette partie. Les premières ont grandi.

Au fils des années, le mur disparaîtra complètement derrière les végétaux. 

Je vous montrerai sûrement l'évolution du reste du mur et du jardin bientôt mais là, après la pluie du week-end, le beau temps est revenu.

Place donc au nettoyage de fin d'été du jardin.

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [4]
Tags :

09 juillet 2016

Les vacances

La miss de la maison est en vacances depuis une semaine. Les résultats des écoles d'ingénieurs ou le redoublement de sa deuxième année de prépa si elle n'obtient pas l'école de son choix ne seront d'actualités qu'en fin de mois.

En attendant nous nous installons dans la routine de cette période estivale même si on a du mal à trouver la chaleur et le soleil qui devraient aller avec. Je ne sais pas si nous aurons un été en tout cas nous profitons du peu que nous avons.

Côté jardin c'est la fête. Le mois de juin très frais et ce début juillet pas plus prometteur nous a quand même donné de beaux spectacles au jardin. ça aide!

A l'avant

Une partie du jardin qui va disparaître à l'automne ou l'hiver prochain pour travaux à cause d'invasion massive des bambous du voisin.

Je suis si triste.

Heureusement sur le côté près de la maison, nos derniers parterres nous ravissent:

Un parterre qui n'a pas plus de quelques mois,

voir un an sur la photo suivante:

Nous finissons à l'ombre du cerisier à fleurs à l'arrière:

 Où protégés des vents d'ouest par une haie d'éléagnus, les rosiers, Agapanthes, Sauge, Arums... se cotoient.

Côté mer, ce week end: coup d'envoi des fêtes nautiques de Brest 2016 avec les escales des bateaux petits et grands qui s'y rendent,

occasionnant des fêtes le long des côtes finistériennes.

18 mai 2016

L'exposition

Place à l'exposition de cette fête des fleurs.

Cette année le thème: des pierres et des hommes en Pays d'Iroise.

Le pays d'Iroise c'est là où je vis d'où je suis originaire, les pierres sont en Granit.

Travaillé depuis des siècles pour construire maisons, manoirs, châteaux, les phares, les fontaines mais aussi les Menhirs, croix et Dolmens, pour les besoins quotidiens, religieux,...

Certains sites, nous dit-on, ont été situé jusqu'à 8000 ans avant JC.

Des arches d'abbaye très embellies avec ses moines.

Très grandes compositions aussi sur le Dolmen, la serpe d'or ( légendaire pour la cueillette du gui par les druides) est même présente.

Les arums sont très présents. Il faut dire que l'année leurs est propice. Ils fleurissent à foison dans les jardins.

Ils ont même pensé au four à Goémon toujours en pierre. On les trouve sur les dunes, ils servaient à brûler les algues ramassés:

Une spirale superbement travaillée:

Tout ceci est longé par de très belles compositions fleurales:

Et oui, nous aussi on a aimé.

Merci pour tout ce travail de mise en place, en forme.

Un vrai plaisir pour les yeux!

Il va falloir attendre une année entière pour l'édition suivante, la 34ième d'après ce que l'on m'a dit.

Juste le temps de faire la liste de ce qui me manque dans le jardin (lol)!

Et pour finir: un semis de Menhirs.

Trop mignon!

16 mai 2016

ce week end

Week end prolongé férié qui nous amène comme tous les ans à la fête des fleurs de Ploudalmézeau dans le parc du Moulin Neuf où je retrouve avec plaisir les même stands de producteurs, de vendeurs, de créateurs...

J'aime flâner entre les rangées de plantes, de fleurs, hautes en couleurs et senteurs, cherchant le coup de coeur, l'exception, les conseils, la bonne affaire ...

Un moment de plaisir, de bonheur simple!

C'est sûr, je ne rentre jamais à la maison sans rien. Peut être un jour dans quelques années... Mais là, il me fallait un rosier grimpant remontant jaune orange à grande fleurs multiple:

un autre buisson aux grandes fleurs rose-jaune.

Suivront sur deux autres stands, un coup de coeur pour ce genêt aux couleurs chatoyantes allant du rouge orange au jaune.

Encore des Osteospermums, je n'ai pas pu résister au rose délicat avec ses reflets jaune pâle, trop beaux!

Pour finir un petit fushia aux couleurs multiples. Ils survivent rarement longtemps chez moi mais mon enfance en a été baignée.

Nous n'avions pas le droit de les faire éclater mais ça fait un joli poc, quand on appuie sur les boutons, qu'en cachette mon frère et moi ... Vous n'avez jamais essayé?

Enfant, ma fille a eu vite fait de trouver le truc. D'ailleurs elle le fait toujours à l'occasion, ça la fait rire. Moi moins, non mais!

La fête des mères arrivant à grand pas, mon bébé m'a offert ce joli abreuvoir pour oiseaux en fer forgé.

Comme vous pouvez le constater j'ai été encore très sage dans mes achats cette année (lol)!

J'ai quelques regrets mais il faut en laisser pour l'année prochaine et comme me dit DH, le jardin n'est pas extensible.

En gros, c'est comme le patch et le point de croix, il y a tellement de tentations et on entasse....

Sauf que côté jardin, ça grandit... Et oui, et en plus il faut entretenir... et oui!

 La prochaine fois je vous montre l'exposition à l'intérieur, mais là il fait très beau dehors et comment dire, j'ai plein de petites choses à planter.

Posté par Gaëlle pour Au jardin - Laisser votre commentaire [1]
Tags : ,